La naturalité des produits alimentaires représente une demande forte des consommateurs des pays développés. La naturalité s’entend comme une réduction de l’emploi des additifs pour la fabrication, le stockage, la distribution ou l’usage des produits alimentaires, mais aussi la préservation des propriétés organoleptique et santé des macro- et micro-nutriments constitutifs. Les protéines sont des constituants
Depuis l’avènement de la « révolution microbiote », la prise en compte du microbiote en santé humaine apparaît incontournable, cependant les mécanismes d’action par lequel les microorganismes impactent la santé de leur hôte restent encore mal connus. Le microbiote, les microbes qui le composent ou les molécules qu’ils synthétisent constituent la source des médicaments de
Depuis quelques années, les consommateurs recherchent des vins de plus en plus fruités. Parmi les composés volatils impliqués dans la flaveur fruitée des vins, nous pouvons citer les arômes fermentaires produits au cours de la fermentation alcoolique. Il est donc important d’étudier et de pouvoir modéliser (à but de contrôle) l’impact des nutriments et de
La population des pays industrialisés est frappée par les maladies de pléthores, dominées par les maladies cardiovasculaires et le diabète. La nouvelle transition nutritionnelle, poussée par les enjeux de la durabilité, implique une importante réorganisation des profils de consommation protéique de ces populations, faisant la part belle aux protéines végétales. Dans ce cadre, il faut
Développer des alternatives à l’expérimentation animale répond à une demande sociétale et industrielle forte. Les recommandations européennes qui encadrent l’utilisation d’animaux à des fins expérimentales vont aussi clairement dans ce sens puisqu’elles encouragent le recours à ces méthodes alternatives dès que possible. Dans le champ des interactions micro-organismes et système digestif de l’hôte, ces approches
Dans le cadre de la transition alimentaire menant à la consommation d’aliments à plus faible impact carbone, la fermentation est un moyen durable et intéressant pour créer des aliments sûrs, sains et bons. Nous avons développé la base de données Florilège (http://migale.jouy.inra.fr/Florilege/) qui rassemble des données utiles pour choisir les ferments à mettre en oeuvre
Les produits fermentés font partie de de l’alimentation depuis toujours et leur production est une pratique ancestrale qui n’a pas cessé d’évoluer. La modernisation et l’industrialisation de la fabrication des aliments ont conduit à la simplification et à l’uniformisation des pratiques. La découverte de nombreux microorganismes par l’étude des microbiotes (aliments, vin, tractus…) met aujourd’hui
Garantir la sécurité sanitaire des produits agroalimentaires est une priorité pour toutes les filières agroalimentaires et notamment fromagères. Les écosystèmes microbiens des fromages au lait cru contribuent fortement aux qualités de ces produits, mais de par leur complexité, induisent aussi un risque microbiologique lié à la présence possible de bactéries pathogènes. La diversité de ces
Le développement des communautés microbiennes dans les aliments est un facteur fondamental déterminant leur qualité et leur sécurité. Les microbiotes bénéfiques peuvent être responsables des caractéristiques rhéologiques et organoleptiques des aliments fermentés. Cependant, des microbes indésirables peuvent également être présents et affecter la qualité des aliments, par leur détérioration ou des problèmes de sécurité sanitaire.
Accroitre la survie des probiotiques au séchage en stimulant leur adaptation aux stress
L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ont défini officiellement les probiotiques en 2001, comme étant des « micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels ». S’ils sont généralement associés aux produits laitiers, on